Le MEDEF Bretagne intervient lorsqu’apparaissent des projets préjudiciables aux entreprises et au développement économique. C’est ainsi que ces dernières années, il a mené plusieurs combats.

Le plus connu est celui mené contre l’écotaxe poids lourds, projet absurde, d’une complexité inouïe, radicalement différente de la LKW Maut.

Le projet d’écotaxe, issu de l’effervescence démagogique et clientéliste propre à chaque élection présidentielle, était particulièrement inadapté à la réalité de l’économie bretonne et extrêmement préjudiciable aux entreprises régionales, et plus globalement à l’ensemble des entreprises françaises.

Parmi toutes les absurdités, citons que pour une recette nette de 790 millions d’euros pour l’Etat, l’écotaxe aurait coûté plus d’1,5 milliard d’euros aux entreprises françaises, essentiellement des entreprises de production (agriculture, industrie).

Les organisations de représentation économique bretonnes ont demandé, le 4 janvier 2009, au MEDEF Bretagne de prendre la tête du Collectif des acteurs économiques bretons contre l’écotaxe. Le MEDEF Bretagne a développé une expertise unique en France sur l’écotaxe, au point d’être reçu deux fois à Matignon, d’être auditionné par l’Assemblée nationale et d’avoir produit un livre Ecotaxe Les coulisses d’une victoire qui raconte le combat des Bretons contre l’écotaxe et surtout développe les arguments extrêmement percutants (liés à l’absurdité même du projet écotaxe) développés par le MEDEF Bretagne contre l’écotaxe.

Le MEDEF Bretagne mène aussi d’autres actions, comme celle contre le compte pénibilité, notoirement inapplicable. Le MEDEF Bretagne est ainsi à la tête du Collectif des acteurs économiques bretons pour la Croissance et l’Emploi dont la mission est de se saisir de tout sujet, toute mesure, préjudiciable au développement des entreprises et de l’économie.